À PROPOS DE MANUELA MORGAINE

D’origine égyptienne  et  méditerranéenne, Manuela Morgaine, née en 1962, vit  et  œuvre  à Paris.

Prix de  Rome  en  scénographie,  1994

Lauréat  Villa  Médicis  Hors  les Murs, 2004

Écrivain, metteur en scène, réalisatrice de films, elle dirige Envers Compagnie, consacrée à la production d’œuvres multidisciplinaires depuis 1991.

MISES EN SCÈNE DE THÉÂTRE / MUSIQUE :

Dieu Grammairien, théâtre de la Bastille 1991

L’Analogue, théâtre de la Bastille 1994

Par les dents, théâtre de la Bastille, 1997

Juliette Pose 97, avec Anne de Broca, Ecole des Beaux Arts de Paris en 1997

Blanche Neige, d’après Walser Centre culturel suisse, 2001

Maliétès, groupe de musiques de Grèce et de Turquie, au Chai du Terral de Montpellier en 2003, au
Cabaret Sauvage de Paris en 2004.

L’art de la figue, un opéra d’après Francis Ponge et Jean-Sébastien Bach, composé par Johannes
Schöllhorn, au festival Musica de Strasbourg et à l’Opéra de Lille en 2006.

Handmade, une performance réunissant 5 marionnettistes et 5 musiciens produite par l’Union des
Musiciens de Jazz et Theema, Le Grand Parquet, Paris, 15 octobre 2011.

Le Cabinet du docteur Cagnulari, Un atelier de création radiophonique co-écrit et réalisé avec
Christophe Cagnolari de l’Ensemble ANIYA diffusé sur France Culture le 5 janvier 2011 et  en projet  à
la Pitié-Salpétrière dans sa version scénique en juin 2013.
 
 PUBLICATIONS :  

Le sommeil d’Ecume, avec des photographies de Patrick Faigenbaum, Editions
Creaphis.

Les métamorphoses, d’après Ovide, Editions Albin Michel. Le Potager du Roi, Editions Gallimard.

Buvard et Ricochet, une encyclopédie des grands écrivains pour les petits lecteurs, Editions Le Baron
Perché (Award Prix du livre jeunesse 2007, Bologne)

Tohu Bohu mis en scène par Thierry Roisin Le Journal de bois, mis en scène par Jean-Pierre
Larroche.

Zeurope, mis en scène par Natacha Kantor.

Wpsyché, idées noires et angles morts, avec le Dr William
de Carvalho, Editions Al Dante.

Auteur de nombreux Ateliers de création radiophonique diffusés sur France Culture ainsi que de
contes pour enfants.

VOIX :

De spectacles de théâtre musical dont ceux de Richard Dubelski et de Georges Aperghis dans les
années 90.

De documentaires et de fictions :

Le temps retrouvé, de Raoul Ruiz, 2002.

L’Origine du christianisme et L’Apocalypse une série de vingt deux documentaires de Jérome Prieur
et Gérard Mordillat, Arte, 2004 & 2008.

Pour le site de l’INA le Medmem, conception Matthieu Serrière, 2010.

PERFORMANCES :

Sous forme de projections sur blocs de glace lors des Nuits Blanches 2002 et 2003:
Blanche Neige Nuit Blanche, Parvis de la Gaieté Lyrique, Paris, 2002
Iceremony, Centre culturel suédois, Paris, 2003.

Et lors de l’événement Paris-Ville Lumières :
Icelectric, Centre Culturel suédois, Paris, décembre 2004.
Projections d’impacts d’éclairs dans la glace, en préfiguration du long-métrage de cinéma Foudre (en
coproduction avec la Fondation EDF).

Sous forme d’Oreillers sonores lors de JAVAMOUR un concert-performances organisé par Cyril
Hernandez à La Java, Paris, le 20 Juin 2011.

Trail of Tears/ La piste des larmes performance à la Galerie Maubert à Paris les 25,26 et 27 septembre 2013.

RÉALISATIONS DE CINÉMA 

Posthumes, un film 16mm en 1994.

VA, un film 35mm d’après Casanova, avec Yann Collette, au cinéma MK2 Beaubourg de Paris, et au
Lieu unique de Nantes, entre 1999 et 2001, lors du festival Paris Cinéma à Paris au MK2 Quai de Seine
en 2003.

Paraïso, vidéo 10′, inspiré du Blanche Neige de Robert Walser, Envers Compagnie, 2001.

A L’ouest, un film vidéo de 52mn en 2003.

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, laquelle ? un film vidéo de 1h34mn en
coproduction avec Pascal Convert, Artistes&Associés en 2007.

Pathos Mathos, un film vidéo de 59mn produit par Mezzanine Films avec le soutien du Centre National
du Cinéma et du CNAP, en 2007 (Saison d’hiver de Foudre un long métrage en quatre saisons, en
production)

La légende de Syméon, un film vidéo de 44 mn produit par Mezzanine films avec le soutien du CNAP,
2008 (saison du printemps de Foudre)

Baal, un film vidéo de 94’ produit par Envers Compagnie et Mezzanine Films, 2009 (saison d’automne
de Foudre)

Apocalypse 2,2 un film vidéo de 20 minutes produit par Envers Compagnie, 2009.

Atomes, un film vidéo de 52’ produit par Envers Compagnie et Mezzanine Films, 2011 (saison d’été de
Foudre).

Foudre (long métrage de 3H50, réalisé entre 2004 et 2012 contre vents et marées sans le soutien des institutions de cinéma et de télévision.) En voyage actuellement dans de grands festivals internationaux et prochainement dans les salles françaises.

Another world - ceux qui arrivent par la mer - vidéo couleur, Envers Compagnie, 2016.
Prix du Festival Detour on the road, Rome, octobre 2016. Tourne en ce moment en Festivals.

PROJETS :

ORAKL une installation de glace interactive http://www.enverscompagnie.com/ orakl une porte qui vous parle (en production)

À PROPOS DE LUCILE LATOUR  - Archives & Montage

 

Lucile Latour est née en 1988 dans les Hautes-Pyrénées. Elle y grandit sans le meuble supportant le petit écran et aura comme fenêtre sur le monde le cinéma, le spectacle vivant, les mots de France Inter et les articles et photographies du journal Le Monde.

En 2006 elle intègre la formation de montage image au BTS audiovisuel de Bayonne/Biarritz. Elle s’y passionne tout particulièrement pour le documentaire. Suite à cette formation elle décide de venir travailler à Paris. Lucile a 18 ans et commence à travailler pour différentes chaines de télévisions et pour différents réalisateurs de documentaires (Aurore Claverie « Kola Mayard ou la mécanique du père » et Josza Anjembe « K.R.U.M.P une histoire du krump en France).

En parallèle de son métier de monteuse et en tant que danseuse amatrice elle décide de monter un atelier de vidéo-danse sous le nom du Collectif Nous avons des images. Ces ateliers sont destinés à des amateurs d’un des deux domaines, où chaque année des séries de court-métrage sont réalisées pour réfléchir à comment filmer le mouvement.

Ses rencontres la lient au milieu du spectacle vivant. Avec le festival Le temps d’aimer de Biarritz elle filme notamment le travail de Israel Galvan et Thomas Lebrun. Elle rencontre Manuela Morgaine lors d’une captation du travail de Sharon Fridman au festival Paris Quartier d’Été. Suite à cette première collaboration, Manuela invite Lucile a travaillé sur ses performances dont « La piste des larmes » et « Orakl ».

Lucile continue son métier de monteuse avec d’autres réalisateurs de fictions et de clips (Dorothée Pierson et Dimitri Suma) et elle travaille en tant que vidéaste avec des compagnies de théâtre et des groupes de musique. Elle a réalisé une série de clips pour Lou Casa qui a fait un travail de reprises sur les chansons de Barbara. Cette série de clips est réalisée à partir d’images d’archives, « Tous les passants » est constitué de plans de différents films, « Sur la place » est réalisé avec ses propres images prises lors de différentes captations de spectacle et « Perlimpinpin » est une sorte d’hommage à la marche des migrants qui entremêlent archives de la traversés des frontières et autres images de marche.

Juste après ce clip, Manuela lui a parlé de son projet « Another World – Ceux qui arrivent par la mer ». Dans un premier temps Lucile  a recherché des images d’archives sur les trajets effectués en bateau par des migrants sur ces dix dernières années provenant de tout océans et mers. Puis avec Manuela, elles ont établi la structure du film : Sous l’eau – Corps Flottants – À la Surface – Sur le rivage – qui a permis d’axer la recherche d’images plus précisément. Toutes ces archives proviennent de la plateforme Youtube. La plupart sont des images que nous avons eu l’occasion de voir à la télévision, l’idée est donc de les montrer et de prendre le temps de les regarder autrement.

Les images des péniches traversant le cadre de Manuela sont arrivées au fur et à mesure. Plus d’une centaine de noms de Péniche pour trouver une phrase liant les deux mondes. Le plus complexe était de trouvé une forme adéquate au propos pour ne pas tomber dans un jeu maladroit en juxtaposant un nom de péniche évoquant trop l’image d’archive. Il a fallu trouver comment la métaphore pouvait naître. 

À PROPOS DE PHILIPPE LANGLOIS  - Composition musicale originale. 

Philippe Langlois est Docteur en musicologie, chercheur permanent au MINT — Musicologie, Informatique et Nouvelles Technologies — au sein de l’Observatoire Musical Français, Université de Paris Sorbonne et enseigne l’histoire et la théorie du sonore à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts Tours-Angers-Le Mans.

De 2002 à 2011, il coordonne, l’Atelier de création radiophonique de France Culture aux côtés de Frank Smith avec qui il codirige la collection ZagZig aux éditions Dis Voir. Il est l'auteur de l'ouvrage Les Cloches d'Atlantis, musique électroacoustique et cinéma, archéologie et histoire d'un art sonore paru aux éditions mf en juin 2012. Il réalise des environnements sonores et compose des bandes sonores pour des films, des installations plastiques, des expositions, des lectures, des productions radiophoniques…

Site web http://www.lesclochesdatlantis.com/

En réponse au poème laïque d'Erri de Luca qui occupe la partie centrale de cette musique originale pour le film Another World de Manuela Morgaine,  c'est un Requiem laïc que j'ai cherché à composer. Un Requiem chanté, sans parole, car il n'y a pas de mot pour dire le drame de la migration maritime qui se déroule sous nos yeux et dont nous sommes témoins. Les sons qui accompagnent ce poème sont donc, de manière assez triviale, puisés dans le son des moteurs de bateaux, d'hélicoptères, mais aussi dans l'évocation de codes morses, messages de détresse sans signification, comme autant de bouteilles jetées à la mer sans destinataire. C'est un choeur à la fois attirant et dissonant, ressurgi depuis les profondeurs marines tel les sirènes d'Ulysse en écho aux cris des âmes noyés qui évoquent un autre monde. Un Monde qui n'existe pas au delà de l'espoir qui conduit à la mort.